Tous les ans, EDF doit vendre 100 TWh d’électricité plafonnés à 42 euros pour l’année 2019. La quantité d’électricité allouée aux fournisseurs alternatifs pour l’année 2020 reste de 100 TWh. Pourtant la demande a été supérieure avec un total de 146,2 TWh, légèrement inférieur à l’année dernière (écrêtée à 147 TWh), et déposé par 73 fournisseurs. Actuellement (et depuis 1 an), l’avenir du mécanisme de l’ARENH est flou et des changements sont sûrement à prévoir. Explications sur “L’ARENH : l’indécision”.

img - l'ARENH indécision

L’ARENH : indispensable ?

Face à la première vague de confinement en mars dernier et la chute des prix de l’électricité, l’ARENH n’a pas été très populaire auprès des fournisseurs alternatifs. Ces derniers voulant résilier leur contrat ARENH auprès d’EDF, arguant le cas de force majeur. Et cette année, les acteurs de l’énergie pensaient que la demande serait inférieure aux 100 TWh disponibles ou au moins largement inférieure à la demande N-1. Ce qui n’a pas été le cas réellement avec une différence de -8 TWh entre 2019 et 2020.

Pour information, les fournisseurs alternatifs recevront 68,39% de la demande totale en énergie nucléaire. 


L’ARENH : un sujet délicat

Également, en septembre dernier, nous publions un article sur l’incertitude liée au mécanisme de l’ARENH. Nous expliquions notamment le manque de visibilité pour les contrats indexés ARENH sur l’année 2021. Effectivement, quelques mois auparavant, les discussions n’étaient pas concluantes concernant les changements à prévoir. L’Union Européenne n’avait encore rien décidé sur le nouveau modèle. D’où l’ARENH : l’indécision. 

L’ARENH : quel futur ?

Face à la demande et aux discussions sur le sujet, le mécanisme risque d’être conservé tel quel encore un moment. Le plus probable serait qu’il passe de 100 TWh à 150 TWh comme le préconise la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) et ce qui est prévu par la loi. Et si la demande pour l’ARENH continue de croître jusqu’en 2025, la CRE informe même d’une possible augmentation à 200 TWh de plafond. 

Nous savons qu’une réforme, liée au projet Hercule*, va avoir lieu avant 2025 et en 2020 les échanges entre l’Europe et la France ont accéléré, mais sans qu’un accord soit conclu. 

*La restructuration d’EDF.

“L’ARENH : l’indécision”… Quels sont les impacts sur vos contrats ?

Dans la plupart des contrats que nous avons négociés pour nos clients, nous nous sommes assurés que le prix du MWh, s’il incluait de l’ARENH, ne change pas en cas d’évolution des règles ou d’écrêtement. C’est un choix que nous avons fait avec nos clients pour privilégier la certitude du budget à l’incertitude de la réglementation. Nous sommes à même de vous proposer des solutions sur mesure en fonction de vos objectifs et de votre appétence au risque !

WattValue est une société de services à l’énergie. Indépendante et experte sur le marché, nous vous accompagnons dans la gestion de vos contrats de fourniture d’électricité et de gaz et sur toute la durée du contrat.

Nous vous proposons de négocier vos contrats de fourniture d’énergie professionnels par les groupements d’achats d’électricité et de gaz. Grâce à ce système, vous obtiendrez des tarifs et des clauses contractuelles bien plus avantageuses que si vous y alliez seul. 

Certifié B Corp et partenaire de Rivières Sauvages, WattValue vous accompagne aussi dans votre transition écologique !

 

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !