Réchauffement climatique, état de la biodiversité, pénuries de ressources, le monde subit des changements plus ou moins impactant sur nos modes de productions et de consommations. Cela à cause des mains de l’Homme. Notre société doit donc réadapter ses habitudes afin de répondre aux enjeux écologiques actuels. Des lois sont adoptées – entre autres – afin de limiter les dégâts. Le monde de l’énergie est grandement impacté car c’est un grand émetteur de Gaz à Effet de Serre (GES). L’utilisation des énergies renouvelables plutôt que l’utilisation des énergies fossiles et l’énergie nucléaire paraît être une solution. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’énergie verte, ou énergie renouvelable, est l’énergie ayant le moins d’impact environnemental et utilisant une source illimitée (si on lui laisse le temps de se régénérer) d’énergie (biomasse, hydraulique, éolien, solaire et géothermique). Tandis que l’énergie fossile est une énergie non-renouvelable, venant de la méthanisation de fossiles (comme son nom l’indique) d’animaux et de plantes enfouis sous terre. Nous y trouvons du charbon, du gaz et du pétrole. La première limite est qu’il faut plusieurs millions d’années pour en produire, leur extraction détruit des écosystèmes, coûte cher et émet énormément de Gaz à Effet de Serre dans sa production comme dans sa consommation. Nous avons également l’énergie nucléaire. À la différence de l’énergie fossile, les centrales nucléaires ont besoin d’Uranium pour produire de l’énergie, que l’on retrouve en très grande quantité, mais qui reste toujours limitée. A l’inverse des énergies fossiles, elle émet très peu de CO2 mais on soulève deux problèmes :

  • Son mode de production est dangereux
  • La gestion des déchets n’est pas maîtrisée.

Ces deux dernières énergies sont donc très polluantes et ne peuvent pas être une solution durable dans tous les cas. Alors, nous pouvons nous limiter aux énergies renouvelables. Mais cela est-il simplement possible ?

En effet, injecter des énergies renouvelables dans sa consommation va forcément avoir moins d’impact sur l’environnement notamment par rapport à l’énergie fossile et nucléaire. Cela va permettre de limiter la pollution et tous les risques liés avec. Depuis longtemps nous maîtrisons les énergies renouvelables, entre autres, l’hydraulique avec les moulins à eau et maintenant avec des centrales hydroélectriques, des barrages, etc. Des grands parcs éoliens terrestres et offshores se construisent et se développent dans le monde, des champs de panneaux solaires se forment dans des endroits reculés mais également sur des infrastructures urbaines, des centres de méthanisations sont également de plus en plus installés, populaires dans le milieu agricole, entre autres. Beaucoup d’offres d’origine renouvelable sont accessibles à l’heure actuelle, la réglementation change également pour répondre aux ODD (Objectifs de Développement Durable), tout est favorable au développement du vert.

 

Alors, pourquoi n’est-on pas au 100% renouvelable ?

 

A cause de la question de densité énergétique ou densité de l’énergie ainsi que de la sécurité d’approvisionnement. En physique, la densité d’énergie représente l’énergie par unité de volume en un point concernant une forme d’énergie non localisée, d’après Wikipédia. Cette même source précise : « Dans les applications de stockage de l’énergie, la densité énergétique fait référence soit à la densité d’énergie massique, soit à la densité d’énergie volumique.»

La densité d’énergie renouvelable est bien plus faible que celle du nucléaire et du fossile. Et les capacités de stockage restent limités, de par les infrastructures et de par le coût des installations. Effectivement, la question de la sécurité d’approvisionnement n’est pas négligeable : la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie consommée doit être équilibrée en temps réel, à cause des coûts liés au stockage. Les pics de consommation sont actuellement peu soutenables par les énergies renouvelables.

A l’heure actuelle, nous sommes confrontés à un réel dilemme : plus de renouvelable mais il faut produire bien plus ou alors rester sur des énergies polluantes tout en gardant la production mais avec des limites en termes de quantité de ressources. Nous avons l’exemple de l’Allemagne qui, depuis environ 8 ans, sort de l’énergie nucléaire pour se tourner vers le renouvelable. Mais aujourd’hui, ils sont obligés d’avoir un mix énergétique comprenant des énergies fossiles (charbon et lignite), ce qui est en total contradiction avec leurs engagements.

Beaucoup d’avis sont divergents, certains sont clairs sur le fait que nous devons et que nous pouvons utiliser uniquement des énergies renouvelables, d’autres estimes qu’il est impossible de se passer du nucléaire. Une chose est sûre, nous devons changer nos modes de consommations pour des énergies plus vertes si l’on veut atteindre nos objectifs de développement durable.

 

WattValue, le partenaire des entreprises pour faire le choix d’une électricité 100% renouvelable

 

Pour les entreprises qui le souhaitent, nous offrons la possibilité de certifier que tout ou partie de leur consommation d’énergie provient de sources renouvelables françaises et à faible impact environnemental. En tant qu’entreprise labellisée « B Corp », WattValue fait le choix de reverser une partie de son chiffre d’affaires issu de son service d’électricité renouvelable au projet « Sites Rivières sauvages » qui œuvre pour la protection des dernières rivières sauvages d’Europe et leur biodiversité.

Vous pouvez envoyer aussi un signal aux fournisseurs et à l’état que vous faites le choix de l’électricité renouvelable. Nous pouvons vous accompagner pour négocier et gérer vos contrats d’électricité et consommer une énergie renouvelable française.

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !