En France, nous produisons plus d’électricité que nous n’en consommons et nous nous plaçons à la première place des pays exportateurs en Europe, avec un solde des échanges commerciaux qui s’élève à 55,7 TWh dont 84 TWh d’export et 28,3 TWh d’import. C’est donc un marché complexe, qui subi, comme le marché du gaz, la loi de l’offre et de la demande et qui fait partie des enjeux les plus importants pour le pays. Depuis 10 ans, la consommation d’électricité est soit stable soit en baisse.

Chiffres clés

 

Production

 

La production française d’électricité est en baisse de 2% par rapport à 2018 et s’élève à 537,7 TWh de production électrique en 2019. La baisse de 3,5% de la production nucléaire sur l’année et le recul de la production d’hydroélectricité en sont les raisons principales. En effet, la production nucléaire représente 70,6% de l’ensemble de la production et la filière hydraulique représente 11,2% du mix énergétique français (et représentait 12,5% en 2018).

Cette baisse de production a entraîné une augmentation de 9,8% de la production thermique à combustion fossile, même si les centrales à charbon ont, quant à elle, reculé pour représenter seulement 0,3% de la production électrique française. Le mix énergétique français a augmenté en énergie renouvelable grâce à l’éolien, qui se place en principale filière renouvelable après l’hydroélectricité, pour compter pour 6,3% de la production et grâce également à une augmentation de la production d’origine solaire de 7,8% sur l’année.

Le recul de la production charbon et l’augmentation de la production d’origine renouvelable a permis de faire baisser les émissions de CO2 de 6%. Ce niveau le plus bas depuis 2015.

 

Consommation

 

En 2019, la France a consommé 473 TWh d’électricité et diminue légèrement de 0,5% (avec une consommation brute de près de 474 TWh pour un recul de 1%) par rapport à l’année 2018 : la consommation a tout de même tendance à se stabiliser depuis quelques années.

23% de la consommation est couverte par les énergies renouvelables en 2019, avec une puissance totale qui s’élève à 53 609 GW, expliquée par la hausse de la production éolienne. La consommation de l’énergie éolienne représente 7,2% de l’ensemble de la consommation électrique sur l’année 2019, avec une hausse de 1,3 points par rapport à 2018. Le parc énergétique solaire, quant à lui, représente 1,5% de la consommation électrique annuelle, également en hausse par rapport à l’année précédente. Globalement, l’ensemble de la filière renouvelable a augmenté depuis 2018, avec l’objectif d’atteindre les 30% de consommation d’énergie renouvelable en 2030.

Bon à savoir : Un pic de consommation d’électricité est atteint le jeudi 24 janvier 2019 à 19 heure avec une puissance de 88,5 GW et la pointe estivale est atteinte le 25 juillet 2019 avec une puissance de 59,5 GW, tandis que le minimum de consommation est observé le dimanche 11 août 2019 et atteint 30,8 GW.

 

Causes de la volatilité du marché de l’électricité

 

Le climat peu favorable au développement de la filière

 

Le réchauffement climatique est une des causes principales de la baisse de la consommation : particuliers ou professionnels, nous n’avons plus besoin de nous chauffer autant, nous modifions nos comportements face à la consommation énergétique. Pour cela le marché est fortement impacté.

 

Une consommation électrique au plus bas depuis 10 ans

 

Les Objectifs de Développement Durable encouragent la production et la consommation d’énergie renouvelable, d’où le taux de couverture de 23% de la consommation énergétique en renouvelable. Et limite, voire supprime, les productions (et donc la consommation) d’énergie fossile et nucléaire.

  • La loi climat-énergie a pour objectif de réduire à 50% la production nucléaire de la production totale en France à horizon 2035, cette baisse se constate dès aujourd’hui
    • Deux réacteurs de la centrale de Fensenheim sont arrêtés en 2020
  • Les centrales à charbon voient leurs productions ralentir car elles sont censées fermées définitivement d’ici 2022

À noter : des tensions géopolitiques ont ralenti les échanges d’énergie en Europe, notamment entre l’accord d’échange Ukraine-Russie, et n’a pas aidé au développement des exportations d’électricité française.

 

WattValue, votre contrat d’énergie adapté à votre besoin

 

WattValue est une société de services à l’énergie pour les professionnels. Indépendante et experte sur le marché, nous vous accompagnons dans la gestion de vos contrats de fourniture d’électricité et de gaz et sur toute la durée du contrat.

Nous vous proposons de négocier vos contrats de fourniture d’énergie professionnels par les groupements d’achats d’électricité et de gaz. Grâce à ce système, vous obtiendrez des tarifs et des clauses contractuelles bien plus avantageuses que si vous y alliez seul.

 

Source :

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !