Le monde de l’énergie est en constante évolution. Entre consommation et réglementations, des changements s’opèrent et le gaz n’est pas épargné. On constate donc que les habitudes de consommations de gaz ne sont plus les mêmes pour différentes causes et que les modèles de productions s’adaptent également au marché. Mais qu’elles sont les causes et les conséquences de ses transitions ?

Chiffres clés

A l’heure actuelle, le gaz a rarement connu des prix aussi bas. Cela n’était pas arrivé depuis 2016 aux dernières nouvelles. Les entrées de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) en France ont augmenté de 87% par rapport à 2018, pour une quantité de 219 TWh. Cette augmentation est également visible en Europe avec 72% d’augmentation des flux gaziers vers les pays voisins. Ce gaz vient notamment de pays d’Afrique tel que le Nigéria, le Qatar ou bien l’Algérie mais également de la Russie, des USA et de Trinité-et-Tobago. La consommation gazière représente 6,7% de la production d’électricité en France au cours des 10 premiers mois de 2019 et le gaz garde une tendance croissante.

Causes

Depuis 2018, le TRF (Trading Region France) a mis en place un marché unique du gaz sur le territoire métropolitain, sans aucune distinction entre le Nord et le Sud. Une zone d’échange unique pour tous, cela a favorisé l’attractivité des prix du marché du gaz.

De nouvelles infrastructures de production de GNL ont fait augmenter les stocks en Russie et en Australie mais les autres pays producteurs ont voulu rester concurrentiels et pour cela la production de gaz a très fortement augmenté.

Donc, nous constatons une très forte abondance du gaz en France (cf. 1er paragraphe : 219 TWh de stock) alors que sa consommation est très basse. Les températures au-dessus des normales de saison ne favorisent pas les dépenses. Une production élevée pour une faible consommation : cela se traduit par un marché sur approvisionné en plus d’un besoin d’écouler les stocks. Mais aux vues de cette dite consommation, les stocks ne risquent pas de diminuer surtout si les prix du marché restent égaux à ceux de début 2018. C’est pourquoi une baisse du prix du gaz s’est opérée. La loi de l’offre est de la demande a fait son effet.

Aujourd’hui, nous avons très peu de visibilité sur la consommation du gaz ces prochains mois. En effet, bien que le réchauffement climatique ne pousse pas à la consommation de gaz, nous ne savons pas si cela va durer très longtemps. En parallèle, l’instabilité possible au Moyen-Orient peut créer une tension soudaine sur le marché

Pour ces raisons, nous recommandons de profiter du marché bas et d’agir immédiatement sur ses contrats de gaz pour les années à venir.

La réglementation du gaz est complexe, les codes ne sont pas faciles à décrypter c’est pourquoi faire confiance a un expert est essentiel. Il pourra vous aider dans la formation de votre contrat, négocier pour vous une offre sur-mesure.

WattValue, votre contrat d’énergie adapté à votre besoin

WattValue est une société de services à l’énergie. Indépendante et experte sur le marché, nous vous accompagnons dans la gestion de vos contrats de fourniture d’électricité et de gaz et sur toute la durée du contrat.

Nous vous proposons de négocier vos contrats de fourniture d’énergie professionnels par les groupements d’achats d’électricité et de gaz. Grâce à ce système, vous obtiendrez des tarifs et des clauses contractuelles bien plus avantageuses que si vous y alliez seul.

En ce moment, WattValue organise un Groupement d’Achat pour les contrats de 2021 à 2023 pour agir directement sur eux !

 

 👉INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT EN CLIQUANT JUSTE ICI ! 👈

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !