Vous souhaitez réaliser des économies tout en limitant votre impact sur l’environnement ? Augmenter le confort de votre logement et lui donner de la valeur ? Les travaux de rénovation énergétique sont la solution idéale pour y parvenir ! Cependant, ils nécessitent un certain investissement.

cout des travaux de rénovation énergétique - image

Vous souhaitez en savoir plus sur les énergies renouvelables pour les entreprises ? Téléchargez notre ebook ” 5 bonnes raisons de choisir l’énergie renouvelable pour son entreprise “

Le coût moyen des travaux de rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique sont généralement assez coûteux, avec une moyenne située entre 200 et 450 euros le m2. N’étant pas réglementés, ces prix peuvent varier en fonction de différents critères :

  • l’état du bâtiment à rénover
  • le niveau de performance énergétique visé
  • la région où se situe le bâtiment
  • l’entreprise choisie pour les travaux
  • les spécificités du bâtiment et les éventuelles difficultés rencontrées pendant les travaux

Ces nombreux paramètres peuvent faire énormément varier les prix, avec des écarts pouvant atteindre les 50 % ! C’est la raison pour laquelle il est préférable de faire réaliser plusieurs devis avant de choisir un artisan pour faire réaliser ses travaux.

 

Les prix constatés pour les différents types de travaux

L’élément qui a le plus d’incidence sur le coût de la rénovation énergétique d’un bâtiment reste bien entendu le type de travaux réalisés. D’autant plus que ces différents types de travaux peuvent être cumulés !

Les travaux d’isolation : la première étape

La consommation énergétique d’un bâtiment peut être réduite de 25 % grâce à une bonne isolation : c’est donc le premier type de travaux à réaliser dans le cadre d’une rénovation. Pas la peine d’envisager de remplacer votre système de chauffage si votre établissement est mal isolé ! En vous assurant que votre bâtiment soit moins sensible aux variations de températures extérieures, vous garantissez à votre espace un plus grand confort et une moindre consommation d’énergie. 

Isolation des sols, des murs ou des combles… Les travaux d’isolation peuvent porter sur différents postes, avec différentes techniques et une grande variété de matériaux. Cela implique donc forcément des prix plus ou moins élevés :

 

Type d’isolation

coût moyen

Planchers bas et sous-sols

30 à 50 euros le m2

Combles perdus

20 à 35 euros le m2

Combles aménagés par l’intérieur

40 à 80 euros le m2

Combles aménagés par l’extérieur

90 à 250 euros le m2

Murs par l’intérieur

40 à 80 euros le m2

Murs par l’extérieur

100 à 180 euros le m2

 

Il convient également de bien se renseigner sur les différents types de travaux, plutôt que de se fier uniquement à leur prix. Par exemple, si l’isolation des murs par l’extérieur est plus chère que par l’intérieur, elle est aussi beaucoup plus efficace.

 

Le chauffage : des travaux complémentaires

Après les travaux d’isolation, les travaux de rénovation ou remplacement des systèmes de chauffage sont les travaux les plus efficaces pour améliorer la performance énergétique d’un bâtiment. Rien d’étonnant donc à ce que ce soit le second type de travaux de rénovation énergétique le plus réalisés par les Français !

Comme pour les travaux d’isolation, le prix des travaux liés au chauffage peut fortement varier en fonction du type d’équipement choisi et de la configuration de l’établissement.

 

Type d’équipement

Coût moyen

Chaudière à bois

Environ 10 000 €

Chaudière « basse température » fioul ou gaz naturel

Entre 3 000 et 7 000 €

Chaudière « à condensation » fioul ou gaz naturel

Entre 4 000 et 8 000 €

Chauffages électriques radiants

Entre 300 et 2 000 €

 

Les énergies renouvelables : pour un établissement vraiment responsable

Après l’isolation et le chauffage, vous pouvez encore améliorer la performance énergétique de votre bâtiment grâce aux énergies renouvelables. Vous avez ainsi le choix entre différents types d’installation, avec des coûts très variés : 

 

Type d’équipement

Coût moyen

Pompe à chaleur aérothermique (air-air ou air-eau)

Environ 10 000 €

Pompe à chaleur géothermique

Environ 18 000 €

Chaudière à bois

Environ 10 000 €

Chauffe-eau solaire ou thermodynamique

Entre 3 500 et 5 000 €

 

Ce qui peut influencer le coût des travaux

Vous l’avez compris, le coût des travaux de rénovation énergétique peut énormément varier d’un projet à l’autre. Il faut cependant considérer d’autres critères pour évaluer précisément combien peut vous coûter la rénovation énergétique de votre établissement.

 

Le type d’établissement et la classe visée

Le coût des travaux de rénovation énergétique dépend essentiellement de la hauteur de la tâche. Généralement, les bâtiments récents sont conçus dans un souci de performance énergétique, ce qui est rarement le cas dans l’ancien.

Si le bâtiment est très ancien, vous allez devoir cumuler plus de travaux pour obtenir une performance énergétique satisfaisante. À l’inverse, si le bâtiment est plutôt récent, vous aurez moins de travaux, mais sûrement des équipements plus chers à installer.

En réalité, le type de travaux à réaliser dépend des classes énergétiques initiale et souhaitée de l’établissement. Par exemple, pour un logement classé G, les types de travaux varient fortement si l’on souhaite obtenir une classe D ou une classe E : 

 

Classe énergétique visée

Montant estimé 

Type de travaux

D

200 à 300 €/m² de surface habitable

isolation des parois opaques – isolation des parois vitrées – isolation des combles – installation d’une nouvelle chaudière

B

400 €/ m² de surface habitable

isolation des toitures, murs, planchers et vitres – installation d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables

 

Des dispositifs d’aides financières

Selon vos revenus et le type de travaux réalisés, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières mises en place par l’État en faveur de la transition énergétique. Plusieurs dispositifs sont ainsi proposés :

  • La TVA réduite à 5,5 %
  • MaPrimeRénov, une aide forfaitaire qui vient remplacer le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique
  • L’Éco-PTZ, qui permet de financer les travaux 
  • Le dispositif des CEE et des Primes Énergie
  • Les aides de l’Anah
  • Les aides des collectivités territoriales. 
Vérification de Facture - CTA

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !