En 2019 et début 2020, il était compliqué d’anticiper les consommations de gaz pour l’année. Entre températures au-dessus des normales de saison (les températures de 2020 sont les plus hautes enregistrées depuis 1900) et une crise sanitaire qui s’est transformée en pandémie mondiale, le marché était pour le moins instable. Et malgré les analyses, les prévisions n’étaient pas si évidentes. Alors que s’est-il passé pour le marché du gaz en 2020 ? Bilan bénéfique et pour qui ? Analyse.

image - Marché du gaz 2020

Consommation du gaz

En 2020, la consommation brute (demande totale du pays) de gaz naturel a chuté de 7% par rapport à l’année 2019 avec un total de 445 TWh dont 268 TWh de la consommation pour la distribution publique et les régies en France (-7,2% de baisse comparée à 2019). Naturellement, nous pouvons conclure à une chute de la consommation suite aux conséquences de la Covid-19. Pourtant, ce sont en grande majorité les effets climatiques qui sont la cause de cette diminution. 

A titre d’exemple, la consommation des particuliers et des régies ont subi une baisse causée à 1,9% par les effets de la crise sanitaire entre autres. La part restante étant les effets directs du climat. 

Importations du gaz en France

Au niveau des importations, elles subissent également une chute de 15,4% par rapport à l’année précédente ! Ce chiffre est le plus bas enregistré depuis 10 ans, avec 341 TWh de volume importé par gazoduc au cours de l’année. 

Cette baisse est aussi très visible sur les importations de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) avec 179 TWh de volume importé. Cela représente une chute de 18,9% d’importations par rapport à l’année 2019. Pourtant, les 9 premiers mois de 2020 sont marqués par un soutien des importations. Ce sont les mois suivants qui ont causé cette forte diminution. 

 Marché du gaz 2020 : un prix français bas !

En France, les prix sont restés très compétitifs par rapport au reste de l’Europe avec un prix moyen de 9,24 €/MWh sur le PEG* français. Le TTF* était, quant à lui, en moyenne à 9,13 €/MWh. Cela s’explique notamment par un contexte d’abondance du gaz naturel liquéfié sur une grande partie de l’année, constaté également sur les importations lors des premiers mois de l’année. C’est aussi un résultat des investissements du 1er novembre 2018 en infrastructure et en mécanisme de marché pour créer la zone unique. 


*PEG (Point d’Echange de GAZ) : plateformes qui assurent contractuellement les entrées et les sorties de gaz entre les fournisseurs et l’approvisionnement. 

*TTF (Title Transfer Facility) : Prix directeur en Europe

Gaz renouvelable 

  • Méthanisation 

Bilan plus positif pour la méthanisation. On constate une hausse de 74% des injections dans le réseau gazier avec 214 sites biométhane enregistrés. La capacité totale s’élève à 3,9 TWh pour une augmentation de 75% par rapport à 2019. La filière est donc en fort développement. 

  • Hydrogène 

L’hydrogène commence également à faire sa place dans le réseau du gaz avec 30 demandes de raccordement pour divers projets pour de l’injection d’hydrogène (et/ou de pyrogazéification). Par ailleurs, GTRgaz a une perspective de 100% d’hydrogène à long terme. Le réseau va s’agrandir avec 3.300 km de canalisations d’hydrogène en France d’ici 2040. 

Les investissements pour le marché du gaz en 2020

Afin de répondre à des projets de rénovation, de sécurité d’approvisionnement ou encore de transition énergétique, la filière gaz a investi 386 millions d’euros en 2020. GRTgaz a mis 40 millions d’euros pour le développement du gaz renouvelable et de la décarbonisation de la filière. 

Perspective 2021

Nous pouvons donc espérer un avenir plus vert pour le gaz et rester sur des perspectives de baisses de consommation pour l’année 2021. 

Les prix du gaz risquent d’augmenter sur les prochains mois, voire années. Depuis 2018, le marché était dans une phase descendante, les prix pouvaient donc être très profitables. Ils sont encore bas actuellement. Il faut en profiter dès à présent pour négocier les contrats. Nous nous trouvons dans la phase ascendante, les prix risquent d’augmenter très rapidement. D’ailleurs, la reprise de la demande de gaz sur le continent asiatique : les prix grimpent ! Pour en savoir davantage, prenez contact avec un de nos experts

WattValue, votre contrat d’énergie adapté à votre besoin

WattValue est une société de services à l’énergie. Indépendante et experte sur le marché, nous vous accompagnons dans la gestion de vos contrats de fourniture d’électricité et de gaz et sur toute la durée du contrat.

Nous vous proposons de négocier vos contrats de fourniture d’énergie professionnels par les groupements d’achats d’électricité et de gaz. Grâce à ce système, vous obtiendrez des tarifs et des clauses contractuelles bien plus avantageuses que si vous y alliez seul.

 

Sources : GRTgaz – Bilan et gaz renouvelables 2020

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Ce contenu vous a intéressé ? Partagez le avec vos amis !