x

Actualités énergie

17 mars 2017

Coût des énergies renouvelables en France

La part croissante des énergies renouvelables (EnR) dans la production totale d’énergie électrique pose aux investisseurs potentiels la question des coûts de production, ce qui permet d’en définir la rentabilité sur le marché de l’électricité. Les avancées technologiques et les économies d’échelle créées par l’augmentation des volumes installés contribuent à des coûts en baisse . L’ADEME a récemment publié un document détaillant les chiffres clés pour chacune des filières de l’éolien, du photovoltaïque et de la cogénération biomasse.

Les coûts de l’éolien

Fin 2016, la capacité de production de la filière éolienne était supérieure à 11 gigawatts (GW), soit un peu moins d’un quart de celle de l’Allemagne (41 GW). Les objectifs à l’horizon 2023 varient entre 21,8 et 26 GW, cette augmentation notable étant envisageable grâce aux éoliennes toilées qui permettront de multiplier les sites d’exploitation.

Le coût de l’éolien en France est estimé entre 54 et 108 €/MWh pour les machines standards alors qu’il est compris entre 50 et 94 €/MWh pour les éoliennes récentes bénéficiant d’un toilage supérieur.

Le coût d’investissement d’une éolienne standard varie entre 1300 et 1400 €/kW, celui d’un modèle de nouvelle génération entre 1400 et 1700 €/kW). Grâce aux progrès des techniques en matière de rotors et de leur contrôle, le coût de production des éoliennes standards devrait baisser de 10 à 15 %. De leur côté, les éoliennes de nouvelle génération produisent une énergie verte moins chère du fait d’un temps supérieur de fonctionnement annuel à pleine puissance.

En ce qui concerne l’éolien en mer, les premiers parcs sont programmés pour être opérationnels en 2020. La production estimée est de 1,5 GW en 2020 et de 1,5 GW en 2022.

Le coût de cette énergie propre en France varie entre 123 et 227 €/MWh pour l’éolien posé et entre 165 et 364 MWh pour l’éolien flottant. La capacité installée à l’horizon 2023 devrait être de 3 GW.

Le coût d’investissement en France et en Europe est de 3500 à 5500 €/kW pour l’éolien en mer posé et de 6000 à 9000 €/kW pour celui flottant.

L’important potentiel d’innovation laisse espérer une baisse des coûts de l’ordre de 35 % vers 2025. Les prix de vente élevés constatés lors des premiers appels d’offres concernant l’éolien posé reflètent la prise de risques de la part des porteurs de projets. Ces freins sont aussi bien ceux liés à la connaissance des sols que ceux sur la visibilité et la stabilité de la politique industrielle.

Les coûts du photovoltaïque

L’énergie propre produite par le photovoltaïque en France dépasse les 7 GW fin 2016. Au niveau mondial, elle est de 252 GW fin 2015 dont 96 GW en Europe, l’Allemagne seule disposant d’une capacité d’environ 40 GW. Les objectifs français pour 2023 varient entre 18,2 et 20,2 GW. En 2016, le BNEF (Bloomberg new energy finance) a estimé à 579 GW la capacité de cette énergie verte pour 2020, soit une croissance annuelle de 21 %.

Le coût de production du photovoltaïque français est estimé entre 64 et 167 €/MWh. Celui de la production en toiture du photovoltaïque résidentiel intégré varie entre 164 et 407 €/MWh. Concernant les installations surimposées à la toiture, le coût se situe entre 155 et 334 €/MWh et entre 98 et 246 €/MWh pour les secteurs commerciaux et industriels.

Divisés par 6 entre 2007 et 2014, les coûts d’investissements peuvent encore bénéficier d’une baisse notable. Le potentiel d’innovation reste en effet important (généralisation des modules remplaçant les éléments de couverture aujourd’hui majoritaires), ce qui devrait contribuer à une baisse des coûts de l’ordre de 35 % d’ici 2025.

Les coûts de la cogénération biomasse

Ce sont une trentaine d’installations de cogénération utilisant la biomasse qui sont actuellement en fonctionnement sur un total 83 de projets retenus. Ce type d’énergie renouvelable repose majoritairement sur deux types de technologies que sont les centrales à vapeur et celles à cycle organique de Rankine (ORC).

Le coût de production de la filière cogénération biomasse (électrique et thermique) est estimée entre 97 et 139 €/MWh, les deux technologies confondues. La forte variation est due à celle des coûts d’investissements, de celui du combustible ainsi que du taux d’actualisation appliqué.

Conclusion

Avec des coûts de production en baisse et une productivité en nette hausse, les énergies renouvelables s’annoncent comme une alternative crédible tant à l’énergie fossile que celle nucléaire. Cela est d’autant plus vrai que le coût moyen du nucléaire est appelé à augmenter suite à la mise en service des nouveaux réacteurs actuellement en chantier. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a d’ailleurs confirmé cette prévision avec un coût moyen du solaire de 62,50 € MW/h contre 120 € le MW/h pour le site de Flamanville. Les promesses de développement de l’énergie renouvelable associées à un marché de l’électricité équilibré ont toutes les raisons d’attirer un maximum d’investisseurs, à condition toutefois que les règles de concurrence soient appliquées par tous, y compris par l’État. Dans le contexte actuel de prise de conscience des aspects environnementaux, les garanties d’origine portant sur l’authenticité d’une électricité produite par une énergie renouvelable apportent une réelle plus-value. Par votre choix d’acheter des garanties d’origine, vous pouvez accompagner le mouvement du développement des EnRs.

Pas de commentaire

Laissez-vous aussi votre commentaire

* informations requises, ne seront pas divulguées
Laissez un commentaire
Top